You can stand at one end of Hibbing on the main drag
an' see clear past the city limits on the other end
Hibbing's a good ol' town

My Life in a Stolen Moment
Bob Dylan
HIBBING

Hibbing était grise et fraîche quand je suis débarqué. C'était un lundi matin tranquille, sans éclat. Howard Street, la rue principale, était plutôt déserte, les commerçants commençant lentement leur journée. J'allai déjeuner dans un petit café, le Sportsman's Café, où les habitués de l'endroit discutaient de la victoire de la veille des Twins sur les Tigers de Détroit.

Je m'achetai un exemplaire du Hibbing Daily Tribune que je lisais en mangeant, dans l'espoir de tomber sur quelque chose qui me donnerait une raison d'être venu au Minnesota. On y parlait des grandes pluies qui s'abattaient sur le Midwest américain depuis le début de l'été. Plus loin, on parlait des activités qui allaient animer les Hull Rust Days dans quelques semaines: concours de muffins aux bleuets, concours d'avions de papier pour les enfants, le concert du Hibbing City Band, le marché aux puces des femmes d'aujourd'hui... Les pages sportives informaient que Gary Zimmerman envisageait de prendre sa retraite suite à ses disputes contractuelles avec les Vikings du Minnesota. La météo prédisait une journée nuageuse avec des orages en fin de journée.

En sortant du Sportsman's Café, j'ai aperçu le Centennial Museum qui annonçait une exposition sur Bob Dylan. Le Centennial Museum était en fait un local commercial tout ce qu'il y a de plus banal dans lequel vous auriez pu loger un lavoir, un dépanneur ou encore un magasin à un dollar tout à fait ordinaire. S'y trouvait, une modeste exposition sur le centenaire de la ville avec, dans l'arrière boutique, une exposition de photos, disques et articles de journaux sur le héros local.

J'en ressortis et marchai toute la journée dans les rues de la petite ville, en passant par le Hibbing High School, la bibliothèque municipale, le Hibbing Memorial Building Arena qui avec sa toiture arrondit et sa brique jaune me rappelait l'ancien Colisée de Québec, la synagogue, Bennett Park...

Je revins sur Howard Street où je remarquai un bar qui s'appelait Zimmy's. Je me rappelai tout à coup que le véritable nom de Dylan était Zimmerman. Sûrement y avait-il un lien.